mai 2018
De l'éditeur

Chers membres,

Nous aimerions commencer le bulletin de mai avec le rapport de la Banque mondiale intitulé «La base de données mondiale Findex 2017 – Mesurer l’inclusion financière et la révolution Fintech». La base de données Global Findex est l’ensemble de données le plus complet au monde sur la façon dont les gens effectuent des paiements, économisent de l’argent, empruntent et gèrent les risques. Lancé en 2011, il comprend plus de 100 indicateurs d’inclusion financière dans un format permettant aux utilisateurs de comparer l’accès aux services financiers parmi les adultes du monde entier – y compris par sexe, âge et revenu du ménage. Cette troisième édition de la base de données a été compilée en 2017 en utilisant des enquêtes représentatives à l’échelle nationale dans plus de 140 pays en développement et à revenu élevé. La base de données comprend des indicateurs mis à jour sur l’accès aux services financiers formels et informels et leur utilisation. Il comprend des données supplémentaires sur Fintech et les services financiers numériques, y compris l’utilisation des téléphones mobiles et la technologie Internet pour effectuer des transactions financières. Enfin, ce rapport examine les possibilités d’élargir l’accès aux services financiers pour les personnes non bancarisées et les moyens de promouvoir une plus grande utilisation des services financiers numériques auprès des personnes sous-financées.

Deuxièmement, nous aimerions amplifier vos connaissances en matière d’assurance climatique et agricole, car les catastrophes naturelles sont de plus en plus fréquentes et dangereuses. Selon la Banque mondiale, chaque année, environ 26 millions de personnes sont victimes de la pauvreté extrême. Elles entraînent également des inégalités croissantes, car les pauvres sont les plus agressivement touchés et trouvent qu’il est beaucoup plus difficile de se rétablir que les plus riches. Pour toutes ces raisons, l’objectif de réduire l’impact des catastrophes sur les populations pauvres est absolument vital. Par conséquent, le rapport international d’Oxfam intitulé «Faire face aux risques: options et défis pour garantir que les finances et les risques liés aux risques climatiques et aux catastrophes apportent des avantages aux pauvres» fournit un aperçu de la contribution de l’investissement international.

Enfin, le programme intensif de formation du financement de la chaîne de valeur agricole pour la microfinance et les PME organisé par Microfinance Association se tiendra à Bali, en Indonésie, du 26 au 28 juin 2018. Ce cours permet de comprendre les lacunes et les défis du financement agricole et permettrait aux participants de mieux connaître les questions fondamentales du financement de l’agriculture et de l’agro-industrie. Le programme prend en compte différents modèles économiques et les instruments disponibles pour accéder aux services financiers. En outre, il examine les outils d’atténuation des risques avec des méthodologies et des systèmes innovants qui ont fonctionné, en mettant en évidence des problèmes spécifiques par des études de cas.

Meilleures salutations,

L’équipe éditoriale

Nous espérons que vous appréciez votre visite au RFILC.

rfilc.org

Centre d’Apprentissage de Finance et Investissement Rural (RFILC) est une partie du projet de partenariat CABFIN qui vise à promouvoir et à faciliter le renforcement des capacités en finance rurale. Les préoccupations de la finance rurale sont de s’assurer que les personnes vivant dans les zones rurales ont accès à des services financiers tels que les structures de dépôt et de transfert d’argent, les produits d’assurance et de prêt. L’utilisation efficace de ces services peut aider à améliorer les moyens de subsistance et à réduire la pauvreté rurale. Les Partenaires CABFIN suivants ont fourni un soutien financier au RFILC:

LE PARTENARIAT CABFIN