mars 2015
De l'éditeur

Chers lecteurs,

Avant de vous laisser naviguer les quelques nouveautés du site que vous n’aurez peut-être pas encore explorées, nous avons tenu à partager avec vous les points culminants du paysage de la finance rurale et agricole de ce mois de mars !

La problématique très « macro » du commerce intra-africain continue à poser un bon nombre d’obstacles, notamment au développement du secteur agricole et de son attractivité aux yeux d’investisseurs, publics comme privés. Depuis les années 1990, des processus d’intégration à objectifs et dimensions multiples ont été engagés dans ce sens, mais l’édition de février 2015 de la revue Passerelles nous rappelle que le commerce intra-africain ne représente que 12% des échanges commerciaux (comparé à 70% dans l’UE, 52% en Asie et 50% en Amérique du Nord). Fortes de ce constat, les auteurs mettent en évidence les obstacles à l’accroissement des échanges intra africains avant de faire le point sur les opportunités qu’un marché régional structuré représente pour l’Afrique.

Autre défi global, le changement climatique et les alliances à former pour y faire face de manière plus innovante, était au cœur de la 3e Conférence mondiale sur l’agriculture climato-intelligente qui s’est tenue à Montpellier du 16 au 18 mars 2015. La communauté scientifique s’y est accordée sur la nécessité d’un engagement de toutes les parties prenantes, sur le besoin d’interaction entre science et politique, entre scientifiques et agriculteurs, afin de mettre en place les transitions agricoles nécessaires.

A l’heure donc où les travaux et réflexions autour du changement climatique se multiplient, cet ouvrage de synthèse tente de faire le point sur les propositions de la recherche agronomique susceptibles de répondre plus spécifiquement aux problématiques et menaces pesant sur les agricultures du Sud. Destiné aux chercheurs, aux étudiants et au grand public averti, ce livre regroupe les expériences de plusieurs dizaines de chercheurs et agents de développement de toutes disciplines.

Bonne lecture !

Meilleures salutations,

L’équipe éditoriale CAFIR

Nous espérons que vous appréciez votre visite au RFILC.

rfilc.org

Centre d’Apprentissage de Finance et Investissement Rural (RFILC) est une partie du projet de partenariat CABFIN qui vise à promouvoir et à faciliter le renforcement des capacités en finance rurale. Les préoccupations de la finance rurale sont de s’assurer que les personnes vivant dans les zones rurales ont accès à des services financiers tels que les structures de dépôt et de transfert d’argent, les produits d’assurance et de prêt. L’utilisation efficace de ces services peut aider à améliorer les moyens de subsistance et à réduire la pauvreté rurale. Les Partenaires CABFIN suivants ont fourni un soutien financier au RFILC:

LE PARTENARIAT CABFIN