juin 2018
De l'éditeur

Chers membres,

Nous sommes ravis de porter à votre attention une nouvelle publication, commandée par la Fondation MasterCard et la Société Financière Internationale (SFI), intitulée « Accès digitale: l’avenir de l’inclusion financière en Afrique ». Cette publication souligne le succès phénoménal des services financiers digitaux en Afrique subsaharienne. Elle reprend l’expérience et les connaissances acquises par la SFI et la Fondation MasterCard pour soutenir la croissance de la finance digitale en Afrique dans le cadre du Partenariat pour l’Inclusion Financière depuis 2012. Le rapport examine également certains des défis qui devront être relevés pour continuer à progresser dans l’inclusion financière. Par exemple, pour étendre les services financiers au dernier kilomètre, il faudra investir dans les réseaux de marchands et d’agents, et innover le long des chaînes de valeur agricoles. De même, les fournisseurs de services financiers devront développer et lancer des produits qui répondent à une demande de plus en plus nuancée de la part d’un plus grand nombre d’utilisateurs, tels que les entrepreneurs, les commerçants, les petits agriculteurs, les jeunes et les femmes.

Le deuxième sujet de ce mois est un guide publié par le FIDA (Fond international de développement agricole), intitulé «Accès au financement pour les technologies d’énergie renouvelable». Ces dernières années, les bailleurs de fonds et les prestataires de services financiers ont de plus en plus investi dans des projets de démonstration visant à faciliter l’accès aux services financiers pour les technologies d’énergies renouvelables (TER). S’inspirant des enseignements tirés de ces projets, le but de ce guide est de fournir des conseils aux gestionnaires de programmes de pays, aux équipes de conception de projets et aux partenaires d’exécution sur la manière de développer des services financiers pour l’accès aux TER. Il se concentre sur le financement par les utilisateurs finaux des TER individuelles/autonomes pour les ménages ruraux, les petits exploitants agricoles et les micros, petites et moyennes entreprises rurales. Les TER pour les communautés nécessitent des types d’instruments financiers ou des schémas très différents, ils ne sont donc pas traités ici. Le guide fournit également des recommandations spécifiques pour la conception du produit et la mise en œuvre du projet.

Le troisième, la 24ème édition de la Formation de Boulder Microfinance en anglais, mettant l’aspect central sur les services financiers digitaux, se tiendra à Turin, en Italie, au Centre international de formation de l’Organisation internationale du travail, du 23 juillet au 3 août 2018. Le programme offrira 20 cours facultatifs à choisir, qui vont être donnés par plus de 30 experts de renommés sur l’inclusion financière dans le monde. Le programme de cette année comprendra également 6 cours d’avant-garde sur la stratégie, la conception de produits, les services bancaires aux agents et le crédit et la finance digital. La formation rassemblera des professionnels de l’inclusion financière représentant les institutions de microfinance, les banques commerciales, les banques centrales, les ministères des finances, les agences de donateurs, les investisseurs, les agences de développement et plusieurs d’autres.
Enfin, nous voulons vous rappeler que la 4ème édition du Programme de la finance rurale et agricole de Boulder aura lieu à Utrecht, aux Pays-Bas, au siège du Groupe Rabobank du 16 juillet au 27 juillet 2018. Ce programme a été créé avec la FAO et CABFIN, notre partenariat comprenant le FIDA, la FAO, la GIZ, le FENU, le PAM et la Banque mondiale. Ceci est un programme hautement spécialisé destiné aux praticiens et institutions expérimentés dans le domaine de la finance rurale et agricole. Le programme d’immersion de deux semaines est offert en anglais, au cours duquel 12 cours au choix et 70 heures de cours théoriques, dispensés par la faculté Boulder, un groupe diversifié d’experts en agroalimentaire de renommée mondiale, couvrant un large éventail de sujets et de points de vue petits agriculteurs. La raison d’être du programme est de créer un forum permettant aux participants de réfléchir en profondeur à leurs défis spécifiques et de partager des idées et des stratégies sur la manière de faire face aux problèmes pressants du secteur de la finance agricole, en utilisant de nouveaux outils. Veuillez cliquer ici pour s’inscrire.

Meilleures salutations,
L’équipe éditoriale

Nous espérons que vous appréciez votre visite au RFILC.

rfilc.org

Centre d’Apprentissage de Finance et Investissement Rural (RFILC) est une partie du projet de partenariat CABFIN qui vise à promouvoir et à faciliter le renforcement des capacités en finance rurale. Les préoccupations de la finance rurale sont de s’assurer que les personnes vivant dans les zones rurales ont accès à des services financiers tels que les structures de dépôt et de transfert d’argent, les produits d’assurance et de prêt. L’utilisation efficace de ces services peut aider à améliorer les moyens de subsistance et à réduire la pauvreté rurale. Les Partenaires CABFIN suivants ont fourni un soutien financier au RFILC:

LE PARTENARIAT CABFIN